Conférence de presse de lancement de « Go?t de France 2019 » - Discours de M. Jean-Yves Le Drian [中文]

Intervention de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères (Paris, 21 février 2019)

Chers amis,

Monsieur le Ministre, cher Jean-Baptiste Lemoyne,

Cher Philippe Faure,

Cher Alain Ducasse,

Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureux de vous accueillir au Quai d’Orsay pour vous présenter les contours de la cinquième édition de l’opération Go?t de France, qui se tiendra du 21 au 24 mars prochains.

Cette année encore, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères se mobilise pour faire conna?tre au monde entier l’excellence de notre gastronomie et le talent de nos chefs.

Il y va d’abord de notre influence à l’étranger. Car notre cuisine, quand elle voyage, emporte avec elle un peu de ce que nous sommes.

Depuis 2015, Go?t de France s’est imposé comme un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui veulent célébrer cette part inestimable de notre patrimoine ou qui ont envie de mieux la conna?tre.

Chaque année, des milliers de restaurants à travers le monde - qu’il s’agisse de petites tables de qualité ou de maisons réputées - se donnent le mot pour revisiter et parfois sublimer nos spécialités, avec le soutien de l’ensemble de notre réseau diplomatique.

Dans nos ambassades, nos consulats, nos Instituts et dans les bureaux de notre opérateur Atout France, c’est aussi tout l’art de vivre à la fran?aise qui se décline et s’illustre le temps de Go?t de France. Avec une volonté aussi de mettre la convivialité qui est indissociable de notre gastronomie, au centre de nos manifestations.
Plusieurs initiatives vont vous le démontrer. Nous avons aussi eu le souci de faire en sorte que notre cuisine soit le reflet de nos valeurs.

C’est pourquoi, nous avons voulu, avec Jean-Baptiste Lemoyne, que l’événement continue d’évoluer, sans évidemment en diminuer la qualité, parce qu’en effet notre cuisine ne saurait se réduire à l’image de faste qu’on s’en fait parfois. La gastronomie fran?aise, c’est d’abord une philosophie du partage et de la solidarité. Ainsi, à Hong Kong, des plateaux repas seront distribués à des travailleurs en situation de précarité : certains ne connaissent pas du tout notre cuisine et la découvriront à cette occasion pour la première fois et de cette manière. Des repas à la fran?aise seront servis dans les cantines des quartiers défavorisés de Caracas, alors que le Venezuela est toujours plongé dans la grave crise humanitaire que nous savons. Les réfugiés d’Hambourg seront conviés à préparer et déguster un grand repas aux saveurs du sud de la France. Enfin, notre consulat à Chicago organisera un d?ner caritatif dont les fonds seront entièrement reversés à une organisation qui prome ut une alimentation saine et accessible à tous à travers des programmes éducatifs et culturels. Donc, une variété d’innovations.

Nous avons également voulu que Go?t de France 2019 témoigne de notre engagement, qui est aussi celui de nos chefs, pour la préservation de la planète et le développement durable. Nous avons donc souhaité placer cette nouvelle édition de Go?t de France sous le signe de la cuisine responsable, et nous avons lancé un défi simple : proposer, le 21 mars, un menu « à la fran?aise », bien s?r, mais aussi respectueux de l’environnement. Ce défi sera relevé dans des milliers de restaurants établis dans 150 pays, dont vous pourrez découvrir la liste à partir du 6 mars prochain sur le site goodfrance.com.

Si notre gastronomie nous permet de projeter notre culture et nos valeurs à travers le monde, elle est aussi l’une des clefs de la séduction qu’exerce notre pays sur les visiteurs internationaux : pas moins d’un tiers d’entre eux déclarent venir en France à la rencontre de notre cuisine et de nos vins !

L’an dernier, vous le savez, nous avons accueilli près de 90 millions de touristes étrangers. Nous avons ce challenge de rester la première destination touristique au monde et d’atteindre le niveau de 100 millions de visiteurs en 2020 ! Et je suis convaincu que le développement du tourisme en France passe par la mise en avant de la diversité de nos territoires et, réciproquement, que le développement de nos territoires passe aussi par son attractivité touristique. C’est pourquoi nous nous attachons chaque année, dans l’opération Go?t de France, à mettre une région en valeur, parce qu’il n’y a pas qu’une destination France, mais autant de destinations en France que nos territoires ont d’histoires uniques et de charmes singuliers. à travers cette manifestation, c’est un peu de ces histoires que nous voulons raconter au monde.

Cette année, c’est au tour de la Provence et de ses irrésistibles saveurs méridionales ! Partout sur la planète, nous ferons en sorte que ces saveurs soient connues et reconnues. à New York, par exemple, un festival sera organisé pour mettre à l’honneur durant plusieurs jours les produits méditerranéens dans différents lieux culturels de la ville.

Si nous avons choisi la Provence, c’est pour la vitalité de sa gastronomie. Les jeunes chefs sont de plus en plus nombreux à s’établir en Provence, à Marseille en particulier et dans les alentours pour élaborer, au croisement des influences culturelles qui font la richesse de ce territoire, une cuisine fran?aise réinventée et responsable. Je sais d’ailleurs que le lancement de Go?t de France y est très attendu, puisque notre opération marquera le début d’une année de festivités gastronomiques dans les Bouches-du-Rh?ne.

Bien s?r, nos concitoyens et nos visiteurs seront aussi de la fête.

En France, du 21 au 24 mars, des professionnels issus de tous nos territoires partageront avec eux leur amour du beau produit et du geste parfait à l’occasion d’ateliers et de dégustations. C’est aussi cela, pour nous, la gastronomie fran?aise : une certaine idée de la transmission et une certaine idée de la rencontre.
Dans nos écoles, dans nos collèges et dans nos lycées, seront organisées des actions de sensibilisation à l’alimentation responsable, thème qui sera aussi au centre d’un colloque qui se tiendra à l’UNESCO le 23 mars.

C’est donc pour moi une grande joie de vous trouver chaque année plus nombreux à ce rendez-vous. J’y vois le signe de ce que l’on pourrait appeler, Monsieur l’Ambassadeur, la diplomatie du go?t, que nous inventons au fil des éditions de Go?t de France. J’y vois le signe que cette diplomatie du go?t suscite maintenant plus que de la curiosité, je dirais, si je peux me permettre, une certaine appétence.

Dans un instant, quelques-uns des chefs qui nous font l’amitié et l’honneur de consacrer un peu - et parfois beaucoup - de leur énergie et de leur temps à notre initiative vous diront eux-mêmes ce qu’ils attendent de Go?t de France 2019. Je tiens à remercier ceux qui sont parmi nous aujourd’hui, et tous ceux qui, aux quatre coins du monde, dans un mois jour pour jour, répondront présents à notre appel. Je voudrais saluer tout particulièrement Alain Ducasse, dont le concours nous est chaque année extrêmement précieux, ainsi que Guy Savoy et l’ambassadeur Philippe Faure, sans qui cette manifestation n’aurait jamais vu le jour.
Merci.

Dernière modification : 04/03/2019

Haut de page